Mornans et Bourdeaux

UN CHEMIN ARTISTIQUE, ENVIRONNEMENTAL ET INTERNATIONAL: MORNANS ET BOURDEAUX, PROCHAINNE ÉTAPE MURETS D’ART

Les habitants de l’âge du bronze à Saoû

C’est grâce à une équipe de télévision venue tourner à Saoû en 1982, que sont mis à jour les premiers vestiges d’un village édifié entre 2500 et 1000 avant J.-C. Les habitants de l’âge de bronze chassaient, pratiquaient l’élevage et la culture du blé et de l’orge, tissaient la laine des moutons, fabriquaient poteries et bijoux…, et construisaient des murs en pierre. 

Entre le 1er et le 13 octobre, des artistes de renommée internationale, sont en résidence sur les deux sites du parcours artistique « Muret d’Art »: Mornans et Bourdeaux. 

Muret d’Art, chemin artistique international, réaffirme depuis 3 ans maintenant, son objectif de préserver et de mettre en valeur le patrimoine des murs en pierre sèche des itinéraires franco-espagnol. Pour témoigner des savoir faire locaux , des artistes accompagnent la prochaine résidence artistique en Drôme.  

Domingo Cisneros, sculpteur, poète et écrivain résidant au Québec, et l’invité d’honneur de l’édition 2019 en Drôme. Il intervient sur le site de Bourdeaux, alors que ses oeuvres sont présentes dans le monde entier.  

À Mornans, l’artiste allemande Cornelia Konrads, réalise des oeuvres à partir d’éléments naturels et avons l’honneur de la voir travailler sur nos murets de Mornans pour témoigner et partager avec les savoir faire locaux,

D’autres artistes accompagnent aussi notre chemin « Muret d’Art » de Mornans et Bourdeaux dans cet automn 2019, et qui se trouve sur le circuit de randonnée pédestre appelé « Serre Antoine » : Sandrine Reynaud et Marie Claude Bernard à Mornans, et Myriam du Manoir, Javier Hernandez et Guy Demonteil à Bourdeaux.
Le spécialiste de la pierre sèche Elips, sera bien évidemment, présent sur les deux sites.

Itinéraire de Mornans

La commune de Mornans est limitrophe avec Saoû, Bezaudun, Bourdeaux. Mornans signifie « pierre » ou « butte » en langage Ligure.

Au parking de Mornans au bas du village suivre l’itinéraire Serre Antoine passant par les maisons : la Cure, Tavau, le chemin continue en contrebas de la maison « le cagnard », se poursuit jusqu’au bois de pins où débute le muret portant les oeuvres des artistes, il aboutit à la ruine de Bompard, où il devient un sentier qui descend vers le ruisseau l’Eyzarette (gué) et remonte sur le versant ubac vers Fonderesse, la forêt de Saoû par la porte de Barry et les 3 Becs, Bourdeaux par le Rastel, le GR9 et le chemin des Huguenots.

Moins connu que son compère le chemin de St-Jacques, le chemin des Huguenots traverse quelques uns de nos plus beaux départements, 380 kilomètres entre Drôme, Isère, Savoie puis Haute Savoie avant de s’achever en Suisse, à Lausanne, après avoir encore longé la rive gauche du lac Léman depuis Genève. Chemin de l’exil mais aussi de la liberté, il évoque ces centaines de milliers de protestants qui fuirent le royaume de France à la révocation de l’édit de Nantes, en 1685. Un ouvrage magnifiquement illustré qui nous en conte les différentes étapes avec forces anecdotes et éclairages historiques, de quoi donner envie de chausser à son tour ses souliers et de partir… sur le chemin des Huguenots !!!

De la Cure à Fonderesse, de part et d’autre de le la combe des vestiges d’habitations témoignent de la vitalité de ces campagnes autrefois. Les villages de Saoû, Soyans, Mornans, Poët-Célard, Bourdeaux, Bezaudun ont tous pour caractéristique commune des hauteurs fortifiées : châteaux, donjons ou tours de guet, toutes à portée de vue les unes des autres comme l’étaient les fermes dispersées de la Combe où se situe le muret.

La forêt drômoise de Saoû s’est formée dans une curiosité géologique, un synclinal perché le plus haut d’Europe. Habitée dès les temps préhistoriques, elle abrite une biodiversité exceptionnelle. Un phénomène qui, régulièrement, attire sur place géologues, géographes et autres éminents spécialistes. L’histoire de la forêt de Saoû est intimement liée à celle des habitants des environs. Depuis 2003, la forêt de Saoû est propriété du Département de la Drôme qui la gère au titre d’Espace Naturel Sensible (ENS)

VOICI LE PROGRAMME D’OCTOBRE 2019 AU PAYS DE BOURDEAUX :

30 Festival Saoû chante Mozart

Ideado por la escultora Sandrine Reynaud, Muretes de Arte acaba de crear un itinerario patrimonial entre la región Rhône-Alpes en Francia y la Sierra de Guara en Aragón, a través de los muretes de piedra seca.

Con la firme intención de cruzar diferentes disciplinas, la música ha sido protagonista en la presentación veraniega de Muretes de Arte ante 200 espectadores del Festival Saoû chante Mozart, de la mano del reputado trompista francés Jacques Deleplancque.

La 30a edición del citado festival que tiene lugar en todo el territorio de la provincia francesa, ha podido de esta manera reunir varios conciertos al aire libre, dentro del recorrido artístico de Muretes de Arte.

Con el pistoletazo de salida del domingo 30 de junio el festival de Saoû celebraba su 30 aniversario hasta el martes 23 de julio de 2019 por toda la Drôme. Ésta era una edición muy importante que rendía homenaje a la riqueza del pasado bajo el signo de Mozart acompañada de nuevos aires con un equipo directivo renovado. La convivencia y el descubrimiento del territorio, son valores que se unen a la excelencia artística de la oferta de la música en general y la de Mozart en particular.

La danza improvisada también tuvo su espacio de representación en un impromptu espontáneo que fue sorpresa para los espectadores presentes, convertidos por unas horas en senderistas de un camino de más de 5 Km sobre la Fôret de Saoû.

Passionnés de la pierre sèche

Des passionnés et des curieux de la pierre sèche, viennent habiter notre espace naturel d’un côté et l’autre des Pyrénées.

La Sierra de Guara, en Huesca (alto Aragon) du côté espagnol et, en Drôme (Rhône-Alpes), La Forêt de Saoû du côté Français, partagent ce savoir-faire de la technique de la pierre sèche que sont amenés à être développés dans une approche artistique dans chaque territoire.

Échanger notre savoir-faire avec des muraillers à travers toute la France, l’Espagne et l’Europe, c’est aussi notre crédo, comme tisser des liens avec nos partenaires: L’École Locale et Itinérante de la Pierre Sèche, Myriam du Manoir, l’Office de Tourisme à Saoû, Dieulefit Tourisme, Les Échos de Couspeau, Saoû Chante Mozart, …, et ceux qui viendront !

Le muret, l’artiste,

Le temps d’une halte, et pour les artistes le temps de rendre hommage à cette nature bien trop souvent malmenée. Habiter cette peau qui est le muret, honorer le lien entre le savoir faire de l’homme et son environnement. Si modeste soit le travail de la fourmi, si modeste soit l’art de la pierre sèche !

Les artistes viennent habiter pour un temps cette peau, qu’est le muret de pierres sèches consiste en Les œuvres contemporaines entrent en symbiose avec les murets de pierres sèches qui jalonnent notre paysage le long des chemins. Le chemin est celui emprunté par les villageois, les muletiers, les colporteurs, les charbonniers, les exilés, les mariés…et les randonneurs aujourd’hui.

Les créations s’édifient avec le muret, s’inscrivent dans sa restauration, dedans, au-dessus, seront le muret même, autour, sur le chemin, dans les arbres… Elles entrent en dialogue avec le muret.

Les créations viennent épouser l’existant.

Les œuvres vivent le temps et avec le temps, la transformation est importante, l’impermanence doit apparaître, l’œuvre d’art, celle qui dure mais aussi celle qui vit avec l’érosion, et même l’éphémère trouve sa place. Le voyageur peut revenir, il ne verra jamais la même chose, l’œuvre transformée ou disparue sera porteuse aussi de cette Réflexion. Tout est ramené à la poussière et l’attitude de l’homme despote perd son sens puisqu’elle n’existe qu’avec la peur de disparaître. (source: ici)

Le Mur est un langage

L’homme et le mur ont une histoire commune: enclos, abri, restanque, terrasse ou chalet suivant la région le mur tient l’homme comme il tient la terre: c’est œuvre de paumes, d’esprit, d’échine, de sueur. Il y a toujours quelque part un pan de mur dressé qui s’adresse au monde : frontière, monument, temple, barricade, le mur est un langage même lorsque muré il se tait.

Ici, c’est aussi une histoire d’hommes qui se propage dans le temps et l’espace par la réapropriation par tout un village d’une architecture vernaculaire patiemment élaborée par les générations précédentes. Le muret en pierres sèches qui rassemble ainsi artistes, artisans d’art, muraillers, scolaires, élus, agents communaux, agriculteurs, restaurateurs, hébergeurs, propriétaires, et bien d’autres est né d’une idée de Sandrine Reynaud sculpteur à Saoù qui a imaginé le concept de « Murets d’Art ».

Projet international de l’Espagne (Rodellar en Aragon) à la France (Saoû dans la Drôme) qui invite artistes et population sur son parcours de 1500kms à investir un tronçon de muret et le transformer en muret d’art. Ainsi un long sentier de randonnée artistique chemine jusqu’à rejoindre, en passant par Dieulefit, Poët-Célard, le sentier d’exil des Huguenots.

Un formidable événement où l’art est un outil de transmission en mettant en valeur l’œuvre paysanne des murets en pierres sèches, c’est aussi un enthousiaste moyen de réunion et d’action d’une grande variété d’acteurs, comme Myriam et bien d’autres, et une réflexion commune sur l’appropriation d’un espace historique et artistique, les murets « un chef d’œuvre né de la nécessité et de la faim » (Christian Bormann). Au pied du mur se tient l’artiste ; passeur, colporteur, ouvreur de chemin, ouvreur de regard.

Marie-Claude Bernard 8/6/16

Pierre sèche et biodiversité

La pierre sèche est un mode constructif caractérisé par un assemblage de pierres posées sans liant (mortier ou terre). La stabilité du mur est assurée par un bon calage et le croisement des pierres entre elles.

La spécificité de ce mode constructif lui permet de jouer un réel rôle écologique à bien des égards, de nombreuses espèces y trouvant refuge.

Les murs en pierres sèches, présents dans beaucoup de territoires français, remplissent de nombreuses fonctions environnementales, écologiques, paysagères, patrimoniales et, bien sûr, économiques, notamment en lien avec l’agriculture et le tourisme.

Ils assurent la stabilisation du sol et une fonction drainante non négligeable.

Les murs de soutènement des voies de circulation (routes, chemins, chemins de fer, etc.), moins visibles, sont omniprésents dans les zones de relief.

La matière première utilisée pour les constructions est d’origine la plus locale possible. Dans une restauration, la totalité des pierres peut être réutilisée ou recyclée dans l’ouvrage avec un apport supplémentaire, en général d’un minimum de 30%.

Les emplois concernés sont locaux et techniques : les carriers artisanaux avec leurs connaissances et leur savoir-faire sont un élément important dans la filière. Le métier de bâtisseur est un emploi spécialisé qui valorise autant celui qui le pratique que le territoire sur lequel il travaille.

Ayant une dimension humaine, non industrialisable, non délocalisable et souvent pratiqué dans des environnements remarquables, ce métier contemporain résulte de la maîtrise d’une technique ancestrale qui garde tout son sens aujourd’hui.

Un cortège floristique : la colonisation de la pierre sèche

Forme, taille, hauteur, épaisseur, localisation et autre orientation vont définir le type de plantes qui trouveront, à terme, leur place sur ce type d’ouvrage, mais le modus operandi de colonisation reste le même.

Hormis les premiers « déchets » qui parviennent dans un tout premier temps (poussières, résidus de végétaux environnants, etc.), ce sont des organismes dits pionniers qui vont coloniser la pierre sèche, avec les lichens en tête de file, très vite accompagnés de tout un cortège de bryophytes ou « mousses » qui ne sont autres que les premiers conquérants de la terre ferme il y a environ 350 millions d’années.

S’en suivent les plantes à forte capacité de stockage d’eau, eu égard au milieu qui lui n’en a pas. On verra alors apparaître plantes grasses et autres sedums très appréciés des paysagistes lors de réalisations de murs et toits végétalisés.

Nombre de résidus de croissance de ces premières arrivées, mais également tout ce que leur simple présence aura retenu sur l’ouvrage ou même leur propre mort et décomposition, formeront alors un substrat assez complet pour permettre aux plantes plus communes de s’installer.

Fleurs et graminées colonisant la pierre sèche
Fleurs et graminées colonisant la pierre sècheapbs

On y trouvera ainsi nombre d’adventices mais également les premières plantes ligneuses résistantes au manque d’eau comme le lierre ou la vigne qui ne sont autre que les prémisses de l’implantation de ligneux tout court.

Après être devenu un support de qualité pour la flore, un ouvrage en pierres sèches colonisé comme il se doit et implanté intelligemment constitue alors un gîte, refuge ou lieu de reproduction de choix pour la faune sauvage.

source: le blog de la faune et de la flore sous tous les angles

Muretes de Arte

Capture d_écran 2018-12-06 à 19.33.18

MURETES DE ARTE / MURETS D’ART es un proyecto cultural transfronterizo inspirado en la estética del paisaje y el arte. La iniciativa pone en relación a través de un itinerario artístico, la región Rhône-Alpes en Francia y la Sierra de Guara en Aragón con un elemento unificador: los muretes de piedra seca.

Las asociaciones Muretes de Arte (España) y Murets d’Art (Francia), impulsan el proyecto desde sus respectivos países y sus propios colectivos artísticos.

Una primera fase de actuaciones con un calendario a cinco años (2016-2021) tiene lugar actualmente, donde cada año se realizará una intervención artística en los muretes de un municipio (o conjunto de municipios), en complicidad siempre con la población local.

La Unesco declara los muros de piedra seca, Patrimonio de la Humanidad

Con el tiempo, los muros de piedra seca pueden convertirse en obras de arte permanentes o efímeras de acuerdo con la inspiración de cada artista.

MURETS D’ART / MURETES DE ARTE est un projet culturel transfrontalier inspiré par l’esthétique du paysage et de l’art. L’initiative rassemble, à travers un itinéraire artistique, la région Rhône-Alpes en France et la Sierra de Guara en Aragon avec un élément fédérateur: les murets en pierre sèche.

Les associations Muretes de Arte (Espagne) et Murets d’Art (France) promeuvent le projet auprès de leurs pays respectifs et de leurs propres collectifs artistiques.

Une première phase d’actions avec le calendrier (2016-2021) est actuellement en cours, où chaque année une intervention artistique aura lieu sur les murets d’une municipalité (ou d’un groupe de municipalités), avec la complicité toujours de la population locale.

L’Unesco déclare les murets de pierre sèche, Patrimoine de l’Humanité

“"Au fil du temps, les murs en pierre sèche peuvent devenir des 
œuvres d'art permanentes ou éphémères, selon l'inspiration de chaque artiste."

Les élèves de Saoû sur le sentier de « Murets d’Arts »

51356335-659436747805395-1137348215184556032-n

LE CRESTOIS 08.10.2018

Vendredi 5 octobre les élèves de l’école de Saoû se sont rendus sur le sentier de « Murets d’Art ». Ils ont passé la matinée à découvrir le travail des muraillers qui leur ont expliqué leur métier et l’utilité des murets en pierres sèches (délimiter des champs, ralentir et canaliser les eaux de ruissellement). Ils ont suivi les artisans d’art en train de mettre en place deux oeuvres. Albertina la dragonne et la jeune femme à l’oeuf. Sculptures réalisées par Adélaide Motte, céramiste à Saoû en collaboration avec Joss Naigeon, tourneuse sur bois.

Ils ont laissé libre cours à leur esprit d’observation et d’imagination en réalisant des oeuvres de « Land Art ».

Cultures patrimoniale et artistique unies le long du sentier pour faire prendre conscience aux élèves de la richesse de leur environnement et de l’importance de l’interaction entre la nature et l’homme. Les élèves suivront avec attention le cheminement de ce sentier qui va jusqu’en Espagne.

Un grand merci à tous les membres de l’association « Murets d’Art » pour l’initiative.

Octobre 2018, École de Saoû

Capture d’écran 2019-02-03 à 19.18.23